Selon Socrate, « nul n’est méchant volontairement »

Le mal découle de l’ignorance et la connaissance mène à la vertu.

Philologiquement Socrate est donc un père spirituel de l’AlterPubisme moderne

L’anecdote est connue :

— Sais-tu Socrate, ce que je viens d’entendre sur un de tes disciples ?

— Avant, j’aimerais que tu passes l’épreuve du triple filtre. Le premier est la vérité. Es tu sûr que ce que tu vas me dire est vrai ?

— Je viens de l’entendre et…

— … c’est-à-dire que tu ne sais même pas si c’est vrai. Le deuxième filtre est celui de la bonté. Vas-tu me raconter quelque chose de bon sur mon disciple ?

— Au contraire.

— Alors tu veux me raconter quelque chose de mauvais sur lui sans savoir si c’est vrai. Cependant on peut encore essayer de passer le troisième filtre, celui de l’utilité. Est-ce que ce sera utile ?

— Pas beaucoup.

— Si ce n’est ni vrai, ni bon, ni utile, à quoi bon le raconter ?

Prenez quelques instants de réflexion : combien de publicité connaissez-vous qui répondent à ces 3 filtres ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *